Accueil du site
Accueil / COLLECTIONS / Les objets / "Le vieux fusil"...
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

COLLECTIONS

"Le vieux fusil"...

Au printemps 2008, un particulier découvre dans une décheterie de la banlieue grenobloise un "vieux fusil". Après nettoyage de l'arme, fut découverte une plaque fixée sur la crosse, mentionnant : "1865 - A Mr J.Jaures - Souvenir de Mr Hector Berlioz". Cette arme est probablement celle offerte à M. Jaures en juin 1865 comme l'atteste la lettre adressée, de Paris le 8 juin 1865, par Berlioz à son beau-frère Camille Pal : « ... comment s'écrit le nom du brave fermier qui [...] regrettait de voir passer mon domaine en d'autres mains, est-ce Jorre ou Jaure ? Je veux lui envoyer un souvenir, un bon fusil à deux coups de Devisme ; je ferai mettre son nom et le mien sur la crosse. Puis je vous adresserai cela à Grenoble et vous aurez la bonté de lui faire savoir que vous le tenez à sa disposition... ».

Il semble donc que les descendants des fermiers ou les actuels propriétaires de la ferme des Jacques à Murianette (appartenant à la famille Marmion, famille maternelle du compositeur) se soient débarrassés de cet objet lors de réaménagements de la maison.

Cet objet ayant appartenu au musicien puis disparu depuis la fin du XIXe, est un précieux témoignage de l'intérêt qu'il portait (en dehors de la musique !) à ses terres dauphinoises et ses fermes héritées de ses parents.