Accueil du site
Accueil / COLLECTIONS / Les objets / La couronne de laurier
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

COLLECTIONS

La couronne de laurier

 

Couronne de laurier
1861
Argent
Diam. 25 cm
Coll. Musée Hector-Berlioz


Cette couronne de laurier, offerte à Berlioz par « la jeunesse de Györ » en Hongrie, porte en son centre un médaillon ouvragé, gravé et orné des armes de Hongrie, de la ville et du département de Györ.

Par ce présent, les Hongrois montrent leur admiration et remercient le musicien qui a orchestré et écrit des variations sur le thème de la Marche de Rakóczi. Véritable hymne national, cette marche relate la révolte du prince de Transylvanie Rakóczi, héraut de l'indépendance hongroise en 1707 contre la puissance des Habsbourg. « Le thème de cette marche que j'ai instrumenté et développé est célèbre en Hongrie sous le nom de Rakóczi ; il est très ancien, d'un auteur inconnu, et servait autrefois de chant de guerre aux Hongrois » écrit Berlioz dans ses Mémoires.
« L'effet extraordinaire qu'elle produisit à Pesth, m'engagea à l'introduire dans ma partition de Faust en prenant la liberté de placer mon héros en Hongrie au début de l'action et en le faisant assister au passage d'une armée où il promène ses rêveries !». La Marche, devenue « Hongroise », s'intègre alors naturellement dans La Damnation de Faust.

Le 11 mars 1869, cette couronne fut déposée sur le cercueil du musicien lors de la cérémonie funèbre célébrée en l'église de la Trinité, à Paris. Elle fut, dès lors, conservée par une nièce du compositeur jusqu'à ce que ses descendants n'en fissent don au musée.