Accueil du site
Accueil / L'ACTUALITÉ DU MUSÉE
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Conférence déambulatoire

du 22/09/2018 au 22/09/2018

La Gesta Ossi

Les os ne sont pas des reliques mais des bibliothèques, les boites noires de nos existences, le siège de la mémoire, de l’hérédité et de l’héritage. L’anthropologue ici ne joue pas avec les osselets, il est un lecteur, un fixateur, un révélateur, un lanceur d’alerte de faits biologiques, historiques, voire préhistoriques.
On dit souvent que l’ADN conserve tout, ce secrétaire zélé de notre passé, garde les traces des aléas du peuplement. C’est l’un des nombreux témoins du passé. L’os est un lieu de mémoire, que l’anthropologue assiège avec tous les moyens disponibles.

Chronique burgonde

Comment étaient les hommes et les femmes du Ve au VIe siècle ? Le Grenoble de l’époque se trouve sous l’autorité burgonde, dans un territoire qui porte le nom de Sapaudia. Francs, Burgondes, Wisigoths et Ostrogoths, sont les ethnies dominantes de notre histoire, ce qui n’empêche pas le passage des Vandales, des Suèves, des Huns ou encore des Lombards.
Qu’en est-il de la population locale ? Quelles traces portons-nous encore de cette époque ? Que pouvons-nous apprendre des individus inhumés à Saint-Laurent ? Voici quelques-unes des questions auxquelles tentent de répondre les anthropologues.
Les chroniques de l’os à l’époque des Francs


Conditions : tout public, 14h30, Gratuit, 2h, sur réservation au 04.76.44.78.68 ou musee-archeologique@isere.fr

Description

Les os ne sont pas des reliques mais des bibliothèques, les boites noires de nos existences, le siège de la mémoire, de l’hérédité et de l’héritage. L’anthropologue ici ne joue pas avec les osselets, il est un lecteur, un fixateur, un révélateur, un lanceur d’alerte de faits biologiques, historiques, voire préhistoriques.
On dit souvent que l’ADN conserve tout, ce secrétaire zélé de notre passé, garde les traces des aléas du peuplement. C’est l’un des nombreux témoins du passé. L’os est un lieu de mémoire, que l’anthropologue assiège avec tous les moyens disponibles.

Partager cette page  

  Accueil

Dépliant des animations

Nous joindre